La Tribune – « Le déni de l’entrepreneur en échec commence à disparaître » (Guillaume Bourdon, Second Souffle)

« Le déni de l’entrepreneur en échec commence à disparaître » (Guillaume Bourdon, Second Souffle)

 

Président de l’antenne lyonnaise de l’association Second Souffle qui accompagne les entrepreneurs en difficulté, l’entrepreneur Guillaume Bourdon remarque que le regard sur l’échec des patrons est en train de changer. Il estime toutefois que beaucoup reste à faire pour « aider l’homme qui est derrière la liquidation judiciaire ».

Vous présidez l’antenne lyonnaise de l’association Second Souffle depuis 2013. Observez-vous un changement des mentalités concernant l’échec des entrepreneurs ?

Guillaume Bourdon : Oui, le déni de l’entrepreneur en échec commence peu à peu à disparaître. C’est encore lent, mais je remarque que ça bouge. Il n’y a qu’à prendre exemple de la loi Pacte qui amène certaines choses pour les entrepreneurs (notamment une éventuelle présomption de non-responsabilité du chef d’entreprise en cas de faillite, NDRL). C’est un signe que le regard sur l’échec évolue, mais il faut continuer pour aller plus loin.

En savoir plus