Témoignage

Fabienne A.

Incontestablement les points positifs sont :

Une rencontre peu formelle (dans le sens de : elle n’est pas codée, chacun y vient avec ce qu’il est, en toute simplicité, même s’il y a simplicité et simplicité).
Le maître mot est la bienveillance (elle est nécessaire pour permettre la dite simplicité, pour sentir que l’on n’est pas seul, pour reprendre confiance …).
J’y aime l’écoute, « que veux ­tu faire là maintenant tout de suite », « que pourrions-nous faire pour t’aider ».

Ce qui me semble plus compliqué :

La dynamique de groupe est importante voire essentielle, pour autant, nous sommes tous des individualités avec une identité propre, un parcours de questionnements plus ou moins avancé, des aptitudes à l’échange et / ou au partage qui sont nôtres, etc …Dans ce contexte, nos besoins, nos attentes … sont très différenciés et le pragmatisme qui conviendra à certains ne sera d’aucune aide (dans l’immédiat) pour les autres, voire déroutera.Watch movie online The Lego Batman Movie (2017)

C’est bien là toute la difficulté de l’exercice. Le point commun que nous avons tous est l’urgence, mais là encore pour des raisons différentes : l’urgence financière souvent, l’urgence de la considération de soi (plus facile dans la dynamique de travail), l’urgence de la considération des autres (pour certains), l’urgence de retrouver la confiance (dans l’époque, l’environnement, soi, les autres …) … Comment l’écoute, la parole, et toutes ces différences peuvent­ elles se traduire rapidement en couple actions / réactions (qui je crois, reste notre objectif premier et commun) ?

Merci pour l’énergie et le temps accordés.

Je ressorts de l’afterfail plus légère (plus positive) mais envahie de question.